En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
memo-comprehension-1




Découvrez les livres d'Antoine de la Garanderie: 

Le dialogue pédagogique avec l’élève

Les profils pédagogiques 


 
 

Mémorisation et compréhension

"Pour apprendre et pour comprendre, on a besoin d'images mentales, d'évocations visuelles et auditives" explique Antoine de la Garanderie dans son ouvrage "les profils pédagogiques".
Dans un échange avec un adulte non pédagogue, Brigitte Toulemonde, enseignante à la retraite, souligne l'importance de ces profils pour la compréhension et l'apprentissage. Elle prend l'exemple d'un théorème mathématiques qu'elle ne maitrise pas. En se plaçant dans la situation d'un élève qui n'a pas bien compris sa leçon, elle montre les écueils qui peuvent apparaître lors du cheminement du processus de compréhension et de mémorisation.

Brigitte : le théorème de Pythagore, c’est quoi pour toi ? (c’est le premier exemple qui me passe par la tête , j’ai toujours trouvé ce nom de Pythagore très amusant au milieu du livre de maths peu attrayant !)

Thierry : A²= B²+C²

Brigitte : Oui, je me souviens de cette formule (que je me redis dans ma tête). Mais je suis incapable de la mettre dans un contexte, de savoir à quoi elle peut me servir, je n’en ai que le souvenir auditif.

Thierry : cela peut aussi se dire : A*A= B*B+ C*C

Brigitte écrit consciencieusement ce que lui dit Thierry. Mais, pour elle, c’est toujours le trou noir quand à l’utilisation de cette formule. 

Thierry : Le carré de l’hypoténuse égale la somme du carré de chaque côté d’un triangle rectangle.

La formule se développe en mots, cela devrait aider Brigitte. Elle sait, grâce au mot « triangle »  qu'il sont entrés dans le domaine de la géométrie. Mais elle ne sait plus ce qu’est une hypoténuse.

Alors Thierry prend mon papier et dessine  memo-comprehension2

Brgitte : Pour toi, tout cela semble si simple, pour moi, c’est encore le brouillard : où se situe l’hypoténuse ? Je crois que je la confonds avec la hauteur. Peux-tu me « dire » comment je dois procéder.

Thierry : Tu traces un angle droit avec 2 côtés B et C .Tu traces l’hypoténuse à partir de l’extrémité de B et de l’extrémité de C. Tu l’appelles A.
La longueur de l’hypoténuse A se calcule de la manière suivante : A²= B²+C² ou, autrement dit : A = racine carré de B²+C².

Brigitte s’exécute au fur et à mesure des consignes tout en se les redisant dans sa tête (je …, je…)

Brigitte conclue : nous avons continué ainsi le développement puis avec des exemples et chaque fois pour moi la nécessité de formuler avec des mots (et dans un discours) ce qui pour Thierry passait  par une formule ou un croquis.

 
     

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Du bon usage des jeux vidéo

bon usage jeux video   Un psychanalyste décode pour nous l'usage des jeux vidéo par les enfants d'aujourd'hui.

Jeux d'éveil avec une lampe de poche

jeux-eveil-lampe-de-poche-1   Découvrir le monde avec une lampe de poche !

La rentrée en petite section de maternelle

rentree maternelle   Expérience et témoignages d'une enseignante et d'une maman